Le droit de parole de la liste Ensemble pour Yerres est limité à 1000 signes, soit environ 150 mots. Mais le document présentant 20 ans de bilan municipal est plus grand, alors l’article initial faisait un peu « timbre-poste » parait-il ! Exceptionnellement, nous avons le droit à 2500 signes aujourd’hui… Quelle générosité ! Le droit d’expression doit être vraiment gênant pour être limité, la plupart du temps.

Nous avons critiqué, de manière argumentée, certains choix de projets d’aménagement comme le projet de la gare, les diminutions de services, l’augmentation des coûts notamment du périscolaire ou des impôts et certaines dépenses qui ne nous semblaient pas aller dans le sens d’une ville pour tous.

Mais le plus important est de faire des propositions. Je vous invite donc à relire notre projet pour Yerres pour lequel des idées ont été reprises et c’est bien. C’est le cas pour la maitrise de la pollution lumineuse due à l’éclairage des rues et les coûts d’électricité. La commune a lancé un diagnostic et l’entreprise gestionnaire a fait des propositions. On va dans le bon sens.

C’est un projet construit avec l’idée de faciliter la vie de chacun et qui concerne la sécurité, le développement durable, les services à la population, l’éducation, les finances, la qualité de vie et la démocratie locale. Il manque par exemple encore des salles polyvalentes pour les yerrois pour fêter un évènement ou réunir une association. Un effort devrait être fait pour limiter le trafic des poids lourds en verbalisant et en se coordonnant avec les villes voisines. Une police intercommunale pourrait être étudiée, afin de mutualiser avec les villes voisines les effectifs, notamment pour l’extension des horaires de nuit. Les associations constituent le cœur du vivre ensemble et doivent toutes trouver leur place, un conseil des associations serait force de proposition pour notre ville.

La transparence permet de limiter les abus ou les dérives, inévitables après 20 années d’habitudes. Mais c’est toujours très difficile d’obtenir des documents normalement accessibles à tout citoyen. Par exemple, pour voir un permis de construire, je dois en faire la demande par mail au directeur de cabinet ! C’est vrai que je suis experte en urbanisme, mais mettre parfois plus de 15 jours à accéder à ce droit élémentaire, incite vraiment à penser que l’on a des choses à cacher… Mais nous continuerons, c’est dans l’intérêt de tous.

L’intérêt général est plus important que les intérêts particuliers.

 

 

Daphné RACT-MADOUX

Conseillère Municipale

Document de bilan de 20 ans de mandat de la majorité Février 2016

    4 Réponses à “Une opposition toujours constructive.”

    1. Bonjour,

      au moins vous faites des propositions, et c’est très positif pour construire un projet.
      En revanche, je ne comprends pas pourquoi perdre 20% de la place qui vous est réservée pour vous plaindre du manque de place…
      de la même manière, pourquoi sous entendre des abus, des dérives, sans apporter aucun fait à votre propos. Vous jetez ainsi le discrédit sur la moralité de la classe politique dont vous faites partie. Discrédit dont certains extrêmes se gargarisent
      Limitez vous à une politique constructive, pleine de propositions et de bon sens, au service de tous les citoyens et non des ambitions politiques individuelles. Je pense que c’est la clef du succès.
      merci de votre engagement.

      pascal

      Répondre
      • Bonsoir Pascal,

        Merci de votre commentaire. Le fait d’avoir exceptionnellement droit à 2500 signes pour mon article méritait d’être souligné. En effet, chaque mois, 1000 signes, c’est trop réduit pour pouvoir justement être didactique et argumenté.
        J’ai du après composer entre une bonne partie de propositions et une autre de dossiers que j’ai de nombreuses fois dénoncés. En effet, comme les dysfonctionnements du projet de la gare, les dépenses énormes (2,6 millions d’euros : chiffres de marchés publics à l’appui) de l’exposition caillebotte ou l’installation des auto lib pour 200k€. Tous ces éléments, argumentés et chiffrés peuvent être consultés sur le site et aussi sur la partie des municipales de 2014. Je continuerai à approuver quand je pense qu’une décision est juste et pour tous et critiquer dans le cas contraire, mais surtout proposer.

        Daphné Ract-Madoux,
        Répondre
    2. Bonsoir,

      merci pour votre réponse. J’apprécie.
      Sans vouloir prendre la défense du maire, je trouve regrettable en revanche que vous ne formuliez dans votre réponse que des critiques. C’est un des travers de la politique actuelle. La critique est facile, l’art difficile. Si il n’y avait pas d’expo, « on » dirait qu’il n’y a pas de culture. Mais je suis pour un contre pouvoir, et il intéressant que vous puissiez, ainsi que les autres exprimer une idée, une vision différente. Ce serait encore mieux que vous poussiez cette différence en expliquant ce que vous auriez fait si vous aviez été maire.
      pour les autolib, j’en suis un fervant utilisateur. très pratique pour rentrer la nuit de paris, et beaucoup plus fiable que les services de la SNCF…Il faut que les politiques montrent l’exemple en terme d’écologie (je n’aime pas ce terme galvaudé). La France est le seul pays au monde où le diesel est autant développé. La proportion de diesel/essence est exactement le contraire dans les autres pays. Pourquoi ? parce que notre politique fiscale favorise le diesel, au détriment de l’essence, et ce malgré les millions de personnes souffrant de pathologie respiratoire : la fiscalité au détriment de la santé publique (en tant qu’asthmatique je suis évidemment subjectif). Alors pour cette aberration française cesse, il faut que les politiques insufflent une dynamique. ça a un coût, mais ça a aussi un intérêt. C’est un débat national et non local, mais j’apprécie cette initiative. Tout comme j’apprécie que la mairie renouvelle son parc de véhicule par des voitures électriques.
      Merci encore de votre réponse et de votre engagement.

      pascal

      Répondre
      • Bonjour Pascal
        C’est agréable d’échanger ainsi. Je vous comprends, c’est l’impression que cela peut donner, mais croyez bien que nous avions fait des propositions dans nos 16 pages du programme municipal. Comme le véhicule de transport collectif de 9 places électrique, ce qui n’est pas encore le cas et nous proposions déjà en 2008 le renouvellement du parc de véhicules de mairie aussi avec la technologie à air comprimé qui se développe. Je ne remets pas en cause les auto lib mais le fait que cela soit fait de manière isolée. La communauté d’agglomération est compétente en matière de transport, cela aurait pu être mis en place de crosne à quincy sous Sénart et servir en desserte de proximité. Pour diminuer les trajets, domicile travail pour certains, nous avions proposé dans le projet de la gare la création d’une pépinière et d’un incubateur d’entreprises avec du haut débit bon marché. Ou comme implanter une école d’ingénieurs en centre ville dans l’hôpital calmette qui est amené à fermer à moyen terme. Nous avons aussi proposé un point retrait drive de courses alimentaires à la gare. A chaque conseil municipal, lorsque le sujet s’y prête, je propose. Comme pour l’aide au permis de conduire qui ne démarrait qu’à 16 ans alors que la conduite accompagnée est possible à 15 ans et demi. Les aides ont été élargies. Croyez en mon investissement pour la ville, au quotidien.

        Daphné Ract-Madoux,
        Répondre

    Laissez une réponse

    • (Se sera pas publier)