La majorité municipale a franchi hier le rubicond lors du vote du budget 2015. Il est prévu une hausse de 3,97% de la Taxe d’habitation des yerrois. Le taux passe de 19,55% à 20,33%. Cette hausse du taux se cumule à la hausse annuelle habituelle des bases décidées par l’Etat.

Yerres est toujours en tête au niveau national pour sa pression fiscale. Une première place dont on se serait bien passé !

Et cette augmentation, un précédent depuis l’année 2002, est une manière homéopathique d’infuser aux yerrois cette idée que ce n’est que le début. La diminution des dotations de l’Etat va aller en s’accentuant et surtout en se cumulant et 2015 n’est pas l’année la plus difficile à passer. Quels seront les propositions en 2016, puis en 2017 ? On peut craindre le pire.

Ce précédant est créé pour compléter le budget de 450 000 euros de recettes ! Une goutte d’eau finalement au regard des 47 547 812 euros du budget de la ville. Ce montant est intéressant (choisi à dessein ?), il permet presque de compenser la hausse des dépenses liées à la réforme des rythmes scolaires. Comme par hasard ! 500 000 euros de dépenses en plus répartis entre 450 000 euros de hausse d’impôts et 50 000 euros absorbés par la hausse des tarifs scolaires et périscolaires.

En fait cette hausse d’impôts est la faute des parents !!!! A qui la mairie fait payer une réforme scolaire imposée par le gouvernement. Même si cette réforme est absurde, que les enfants sont fatigués, que la qualité de l’encadrement fait défaut, que la vie quotidienne des parents est désorganisée et compliquée, rendre les parents coupables de cette réforme est un comble ! Il faut arrêter de mélanger les problèmes. C’est trop facile de jouer la politique des boucs émissaires. C’est la faute du voisin, c’est la faute de l’Etat, c’est la faute de l’ Europe ! On sait où ces politiques populistes mènent.

C’est trop vite oublier que des dépenses inutiles comme l’exposition Caillebotte (1,3 millions), les Auto Lib’ (180 k€) et le parc de la mairie qui déjà après 18 mois est très dégradé (650 k€) ont été faites en 2013 et 2014.

Pourquoi monter en permanence une catégorie de Yerrois contre une autre ! Les parents et les familles yerroises contre les autres yerrois? Ce n’est pas le rôle d’un maire de diviser sa population, mais de rassembler face aux efforts que la crise impose.

Il n’est pas besoin de vous dire que j’ai voté contre cette hausse des impôts et contre le budget proposé par la majorité pour 2015.

 

    2 Réponses à “Vote du budget : hausse d’impôts programmée !”

    1. Nous ne serons pas d’accord mais il faut ajouter les caméras de vidéosurveillance, la brigade équestre, le budget délirant des fleurs etc etc… de plus il faudrait différencier les dépenses de fonctionnement et d’investissement. Faire des économies sur le fonctionnement et maintenir les investissements sans toucher aux impôts. une notion inconnue pour le maire ?

      Répondre
    2. Surprise, surprise ! ! !

      Je suis yerrois depuis 35 ans et en comparant ma taxe d’habitation payée en 1995, année de l’élection de notre maire avec celle payée en 2014, je me suis aperçu que cette dernière avait progressé de 114,30 % . Ma situation familiale n’ayant pratiquement pas évolué ces 20 dernières années, je me suis interrogé sur les causes de cette forte évolution. D’autre part, pour la même période, le SMIC a augmenté de 53 % et le salaire moyen des français de 25 % (sources INSEE).

      A qui la faute ? Aux gouvernements successifs, de droite ou de gauche, comme le prétend notre maire ou à des dépenses exagérées dont les yerrois se seraient peut-être bien passés. Qui est le maître à bord du navire yerrois ?

      Cette montée des impôts locaux a un effet néfaste sur notre patrimoine. En effet, le nombre de ventes est en forte augmentation ce qui fait baisser la valeur des biens des yerrois.

      Quelle sera la surprise en fin d’année, bonne ou mauvaise ? Mesdames et Messieurs les élus à vous de nous démontrer que vos promesses de campagne n’étaient pas illusoires.

      DUFETRE MICHEL,
      Répondre

    Laissez une réponse

    • (Se sera pas publier)