GareRER

La plus grande priorité pour le secteur de la gare, est de proposer aux 400 véhicules qui tentent de se garer tous les matins sur le parking, plus de places. Dans le projet de notre liste apolitique et citoyenne, Ensemble pour Yerres, présenté lors des dernières élections municipales, nous prévoyions, à terme, un parking de 600 places qui ne sera pas subventionné par la Région (STIF) et permettra donc de donner la priorité aux yerrois pour se garer avec toujours un coût faible de la carte annuelle pour eux.

La seconde priorité est de ne pas aggraver la circulation dans le quartier déjà saturé et donc de ne pas y mettre une grande surface avec une galerie marchande de 4500 m2 qui génèrera forcément des bouchons. Nous ne parlons même pas de l’augmentation de la délinquance lorsque vous implantez un centre commercial au pied d’une gare, ni de la mort des commerces de proximités notamment en centre-ville ou rue Gabriel Péri.

Compte tenu de ces priorités, les besoins en commerces doivent être à l’échelle du quartier ou apporter un service qui manque sur la ville, comme un point de retrait «Drive» : 20 m2 de stockage et 2 places de parking pour retirer ses courses faites auparavant par Internet, une petite supérette ouverte avec de larges horaires comme sur la place Gambetta et une brasserie ; mais surtout, il faut un pôle économique avec une pépinière, un incubateur d’entreprises et des bureaux pour renforcer le tissu économique local et éviter à des yerrois de prendre le RER D chaque matin.

    Laissez une réponse

    • (Se sera pas publier)