16

Dans le journal des yerrois du mois de mars, ma tribune faisait un état court mais précis du projet de la gare (cf.JDY de mars 2015). La municipalité y a répondu dans le même journal. Malheureusement leur article est truffé de mensonges et d’inexactitudes.

Je ne peux imaginer qu’ils ne connaissent pas parfaitement le projet qu’ils tiennent depuis tant d’années à mettre en œuvre !

Pourquoi tant d’incompétences.

Retrouvez le JDY de mars ici

Décryptons en 11 points cet article :

1- La Commission Départementale d’Aménagement Commercial s’est réunie le 9 décembre 2014 pour approuver le projet et non le 14 janvier. Cette date du 14 janvier est peut-être la date à laquelle la préfecture a envoyé la décision une fois les mesures de publicité (parution dans Le Parisien et Le Républicain) effectuées. Mais la première phrase est donc fausse car cela a été APPROUVE le 9 décembre 2014.

2- La CDAC du 9 décembre était présidée par le sous-préfet de Palaiseau Monsieur BARNIER et pas le préfet.

3- Les décisions de la CDAC à l’unanimité ne sont pas rares : en 2014,  sur 15 dossiers déposés il y a eu 8 accords à l’unanimité soit plus de la moitié et en 2013, sur 15 dossiers déposés il y a eu 10 accords à l’unanimité soit les ¾ des autorisations à l’unanimité ! Ce n’est donc pas rare.

4- Les commerces ne sont pas « strictement complémentaires de l’offre commerciale existant en ville ! ». Cette phrase est une ineptie lorsque l’on regarde dans le dossier de CDAC et que l’on y voit 228 m² de parapharmacie Leclerc (11 pharmacies à Yerres), 197 m² de parfumerie-Beauté Leclerc (des instituts de beauté/ produits pour le corps au moins 11 sur Yerres), 255 m² de Culturel Leclerc (Le Pain de 4 livres… cf principe espace culturel Leclerc qui va du livre, au disque, hi-fi, téléphonie ou informatique), soit directement en concurrence avec les commerces yerrois.

5- La « création de plusieurs parkings comptant au total 709 parkings ». C’est vrai, mais incomplet et donc trompeur. En effet, seules 367 places + 20 places pour voitures électriques sont prévues pour les usagers du parking de la gare (actuellement 396 voitures s’y garent). En plus, il y a 124 places pour le Leclerc (soit moins que sur le parking d’Intermarché souvent saturé et avec plus de la moitié de sa clientèle qui vient à pied (proximité de nombreux immeubles collectifs). Et le reste des 198 places sont privées et réservées aux logements et employés.

6- Implantation « d’un poste de police municipale ». Au début, lors de la consultation de 2013, la ville a proposé un poste annexe de police municipale, mais maintenant c’est LE POSTE de la police municipale qui va être enlevé du centre-ville et implanté à la gare. Le centre-ville ne sera plus protégé en proximité.

7- Il est dit que le projet comprend « Une petite centaine » de logements. Or le projet comprend 160 logements. Habituellement lorsque l’on dit « une petite centaine » c’est en général plus près de 100 que de 200 ! Encore un mensonge.

8- « Cette décision fait l’objet d’un recours ». C’est faux ! Pas 1 mais 3 recours ont été déposés contre la décision de la CDAC auprès de la Commission Nationale d’Aménagement Commercial.

9- « Nous avons toujours protégé (…) et notre tissu économique ». L’activité commerciale et le dynamisme du commerce local a été mené par l’Association des Commerçants Yerrois (Marché de Noël, Marché Normand, participation à la fête de la ville, carnaval….).

10- « Il n’y aura que 2 surfaces commerciales moyennes » : c’est oublier les 1208 m² de boutiques, dont une majorité est directement en concurrence avec le commerce local, en plus des 2300 m² du Leclerc.

11- Les 46000 m² ont été créées principalement dans les zones commerciales du Val d’Oly et du Réveil matin. Cela a déjà apporté de la concurrence aux commerçants de Montgeron et de Yerres, mais le projet du Leclerc à la gare est en cœur de ville.

Source des information sur la CDAC : site de la préfecture de l’Essonne

Source sur le projet : dossier de CDAC déposé en novembre 2014 qui m’a été transmis par la préfecture de l’Essonne – Dossier consultable sur demande.

    Une réponse à “Un article de la majorité bien loin de la réalité !”

    Laissez une réponse

    • (Se sera pas publier)